Le millésime 2010 se construit dans les vignes

Voici quelques nouvelles fraîches du Vignoble.

 

Le Millésime 2009 se révèle être un grand millésime.

Pour notre nouvelle cuvée « Diablerie » :  Médaille d’Or Bordeaux 2010 et médaille de Bronze concours expression bio  2010

Nouvelle cuvée vin blanc « Amourette » : Pur sauvignon, très aromatique bel équilibre acide  / sucre, longueur en bouche, salinité

Le Mignon : Après avoir soutiré les barriques, le vin est  remonté en cuve avant filtration. La mise en bouteille s’est deroulée le Lundi 7 Juin, un jour excellent du calendrier lunaire (pour la conservation, l’élégance et le parfum du vin).

Le Moelleux : Mise en bouteille le Lundi 7 Juin en même temps que le Mignon.

La Muguette : Les Fermentations malo lactiques viennent juste de terminer. Les barriques ont été soutirées puis le vin est remis en  barrique. Prise de bois encore présente, équilibre vin / bois pas encore atteint. Prévision : encore  6 à  12 mois d’élevage en barrique en fonction des dégustations.

Enfin, cette année les cuvées Le Mignon 2009 et la Muguette 2009 porteront le label Agriculture Biologique.

 

Porte ouverte au Domaine

porteouverte2010     porteouvertesentier_2010               

Cette année le beau temps était de la partie et la bonne humeur avec. Après la traditionnelle visite du sentier botanique dans le vignoble, du jardin potager les convives ont eut le privilège d’une dégustation commentée et complète de tous les vins du Domaine les Hauts de Riquets. La restauration était assurée par le traiteur bio « Graine d’assiettes ». Encore merci à tous ceux qui ont fait le déplacement et qui nous soutiennent.

 

Epamprage du tronc et de la tête du pied de vigne

CEREALE2010-vigne

Les parcelles de vigne sauvignon vigoureuses ont subi es un épamprage du tronc, de la tête et également les doubles (bourgeon et contre bourgeon) .  Ce travail long et délicat permet une prophylaxie et une croissante adéquate des rameaux et des grappes.

Par ailleurs, cela réduit les entassements de feuillage et permet une meilleure efficacité des traitements contre le mildiou et le botrytis.

Décavaillonage

cereales2010-bis.jpg

Travail sous le rang de la décavailloneuse

 

 

Nous avons expérimenté cette année cette technique en réutilisant une ancienne décavaillonneuse manuelle.

 

 

C’est certainement la meilleure façon de garder la zone sous le rang propre et aéré. La difficulté dans ce travail est le réglage de la machine.

 

Biodiversité à la parcelle

 

Les rangs qui ont été semés ont atteint une hauteur entre 1m et 1m45. La vie est très intense dans ces rangs. La flore présente permet d’enrichir grandement l’écosystème en place. L’aspect sanitaire des vignes est très satisfaisant,  il semble qu’il y est un équilibre entre les espèces: la biodiversité permet une régulation naturelle des prédateurs et des parasites de la vigne ; Par exemple on observe des grappes de pucerons sur les féveroles. Ces populations de pucerons attirent en grand nombre des coccinelles  et des syrphes.

En effet, on peut voir de nombreuses espèces de butineurs et pollinisateurs à l’œuvre. La vigne est au stade de la floraison. On va attendre que la vigne soit au stade de la nouaison (dans 15 jours ) pour coucher ou mulcher le rang semé.

CEREALE2010-bis  CEREALE2010

CEREALE2010a

Protection du vignoble

Nous avons à ce jour réalisé 4 traitements visant à  la protection de notre vignoble.

Un premier traitement à base de Cuivre (sulfate de cuivre => bouillie bordelaise) à des doses de 125g de cuivre métal , 200g pour le 2ème  traitement et 300g pour le suivant dont 50g d’oxyde cuivreux. Le dernier passage a été hier Lundi 21 Juin avec 300g de cuivre métal  (un tiers en sulfate de cuivre et 2 tiers en hydroxyde).

Concernant le soufre, les doses ont été de 3kg/ ha à chaque traitement. La réduction des doses de soufre et de cuivre est une priorité.

Lors de chaque traitement nous associons systématiquement des préparations de plantes (tisane, décoction ou macération) avec le cuivre et le soufre.

Les tisanes sont réalisées uniquement avec les plantes qui poussent sur notre propriété.

tisane2010-2 tisane2010tisane2010_1 

Les tisanes sont réalisées avec des sommités fleuries et des feuilles. On fait l’infusion le soir et on laisse infuser toute la nuit avant utilisation le lendemain matin.

Lors de chaque traitement nous avons ajouté un mélange de consoude et ortie en dilution à 10 %.

La prèle, de même que la plupart des écorces et des racines dont les principes actifs sont plus difficiles à extraire nécessite une décoction de 30 min à feu doux.

En parallèle, nous utilisons du levain de boulanger fait maison. La création du levain : rien de plus simple, il suffit de mélanger 300gr d’eau de pluie ou d’eau filtrée au charbon actif avec 300gr de farine complète ou de seigle bio). Les bactéries proviennent du son des céréales (plus le type de la farine est élevé plus le son est potentiellement riche en bactéries). Nous avons effectué un ensemencement de bactéries lactiques dans nos parcelles de vigne à la dose de 1kg de levain pour 100L.

bacterie-lactique.jpg Levain bactérien -utilisé pour sa grande concentration en bactéries lactiques- avant dilution dans l’eau de pluie

Actuellement, nous n’avons toujours pas observé de tâches d’huile ou de contaminations par le mildiou.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *