Archives de catégorie : Uncategorized

Du vin oui ! mais pas que…

En ce printemps , les cuvées Amourette et Diablerie 2016 sont désormais en bouteille et à la vente. Désormais les bouchons sont en liège 1+1 et pour toujours plus de cohérence et d’authenticité dans notre travail. Aussi, nous ne filtrons plus les vins avant la mise en bouteille.

Aujourd’hui notre vignoble compte 10ha en production plus 2ha de jeunes vignes (1,2ha de malbec sur argilo-calcaire et 0,8ha de merlot/muscadelle sur des sols limoneux-argileux).

Notre approche en biodynamie (certification Démeter) nous conduit à respecter chaque parcelle de terre et donc de la considérer comme un écosystème à part entière.

Ce respect et cet amour pour le vivant, ces convictions au quotidien on espère vous le transmettre dans nos vins, vivants et sans artifices.

En s’inspirant des pratiques de la permaculture, de la biodynamie et de la géobiologie nous cherchons une autonomie sur le domaine avec un maximum de synergie entre les différentes productions.

Les aléas climatiques (sécheresse en 2015 et 2016, gel cet année sur 2 hectares et demi, orage de grêle de plus en plus réguliers), nous amène à reconsidérer vraiment notre métier et utiliser au mieux les différentes facettes de notre domaine.

Depuis 2015, je suis en train de développer un petit élevage de porc noir gascon avec pour objectif l’intégration des porcs dans les prairies et parcelles de vigne en vue de transformer et vendre sur le domaine. L’atelier de transformation doit voir le jour cette année. Cet  atelier peut  permettre la valorisation d’une partie des fraises, fruits ou légumes à venir…

Depuis 5 ans déjà, les parcelles de terre (10ha) sont cultivés afin de répondre aux besoins de l’exploitation. Du méteil est semé chaque année une partie (5ha environ) sert pour les semis d’engrais vert dans la vigne à l’automne, l’autre partie pour servir de nourriture aux animaux et aux cochons surtout !

Sur 5 autre ha nous produisons du blé et bientôt aussi de l’épeautre que nous voulons transformer en farine et pourquoi pas faire quelques pains…

Il est évident pour moi que l’apport de l’agroforesterie contribue à l’équilibre des lieux. Les premiers essais sont menés en 2014 et 2015 sur une parcelle de céréales et une prairie occupée par les moutons. Les protections des arbres et notre suivi s’avèrent insuffisants. La sécheresse de 2015 ne nous a pas aidé non plus.

Fidèle à notre idée de renforcer les écosystèmes présents, avec Léa nous décidons de renouveler l’expérience cette année en collaboration avec l’association d ‘agroforesterie d’aquitaine.

Cette année, près de 700 arbres seront intégrés un peu partout sur le domaine y compris dans les vignes.

En 2017, je souhaite donner une cohérence et une unité à notre domaine avec la création d’un jardin à la fois pédagogique et de production, et la perspective d’une ferme pédagogique….

ou les connaissances acquises seront partagées et la démarche globale de notre domaine mise au premier plan.

Nous sommes en train de structurer tout cela, avec bien sur de nouvelles têtes et des bras pour nous suivre dans ce projet.

Retour sur l’atelier du 8 Juin

Le mauvais temps était de la partie samedi mais il ne nous a pas empêché de passer un moment de partage, chaleureux et très instructif. Le thème du jour était l’élégance de la simplicité : pommes de terre, carottes et ail nouveaux.  Patrick Chazallet nous a tout d’abord présenté ces légumes, leur histoire, leur place dans la société, l’évolution de leur consommation : très instructif et étonnant ! On y a notamment appris que si les pommes de terre ont eu du mal à trouver leur place en France, c’est parce que personne n’avait eu l’idée de les peler pour supprimer le goût de terre… ! Ensuite, nous sommes passés en cuisine pour sublimer ces simples légumes. Patrick nous a proposé de faire de l’ail confit à la sauge avec les ails nouveaux. Les têtes d’ail confites, coupées en deux, font une entrée de choix.
ail
L’autre moitié de l’ail nous a permis de faire une purée avec une partie des pommes de terre nouvelles. Ici, des pommes de terre nouvelles cuitent à point, surplombées d’un carpaccio de canard au vinaigre d’abricot. carpaccio

Pour finir, avec les carottes nouvelles, nous avons fait un velouté de carottes au jus d’orange et au gingembre et des carottes au gingembre et au jambon cru.

assiette    atelier carottes

Avec chacun des plats, nous avons dégusté nos vins, il s’avère que Dulce 2012 est celui qui convenait avec le plus de plats, notamment avec le carpaccio de magret sur lit de pomme de terre. Diablerie 2012 s’accordait parfaitement avec les épices des carottes (gingembre, curry et curcuma).

explication

Merci pour cette belle soirée !

Nous espérons vous retrouver encore plus nombreux lors de notre prochain atelier qui aura lieu le samedi 6 Juillet, sur le thème Fort en goût : artichauts et poivrons !

Atelier du 8 Juin : L’élégance de la simplicité

Ce petit article pour vous rappeler notre prochain atelier, samedi 8 Juin. Nous y parlerons de pommes de terre nouvelles, d’aillet et de carottes : de leur histoire, de leur culture, de leurs propriétés et chacun pourra s’essayer en cuisine et saisir comment les travailler.

 

P1000544

Ensuite, dans une ambiance chaleureuse et conviviale, au coeur du chai, des cuves et des barriques, nous partagerons un repas à base de ces légumes. Nous vous expliquerons et vous apprendrons les accords (et désaccords) possibles avec nos vins.

 

P1010956.JPG P1010982.JPG

 

Quelques brefs rappels : la durée de l’atelier est de 3h. Nous, vignerons, serons présents pour vous faire découvrir nos vins ainsi que Patrick Chazallet, ami et spécialiste des légumes et de la gastronomie. Le prix est de 25€ et comprend l’atelier et le repas.

 

Au plaisir de vous retrouver et si ce n’est pas déjà fait, merci de confirmer votre venue.

 

Amicalement,

 

 

Si l’on savait ce que l’ail vaut, on en planterait des journaux (mesure agraire)