Notre philosophie

Notre approche holistique nous conduit à faire des choix et à reconsidérer le côté économique et matériel en deuxième position. Dans contexte les résultats n’arrivent pas instantanément, il faut souvent de la patience et de la force de conviction. Mais après quelques années d’efforts les premiers résultats (économiques! et équilibre des lieux) enlèvent tous les doutes et nous plongent définitivement dans la joie.

Au quotidien,  pour chaque parcelle de terre, il s’agit de travailler sur la gestion, l’optimisation de l’écosystème présent.

Les arbres ont une place de premier choix, et après le remembrement et la suppression de nombreuses haies, aujourd’hui on revient 80 ans en arrière aux reboisement des parcelles. Nous developpons les méthodes de l’ agroforesterie et de la permaculture qui sont un peu le socle de base pour construire un écosystème perrin.

Les traditions anciennes attestent de la nécessité de bien comprendre qui nous sommes pour bien comprendre le fonctionnement de la vie sur terre.

L’observation et le ressenti subtil (biochamp) sont des outils que nous utilisons pour mieux comprendre les lieux et harmoniser les énergies  présentes.

Notre activité agricole n’illustre qu’une partie de nos convictions, car c’est vraiment  une philosophie globale de vie. Ainsi, la qualité de l’alimentation, de l’eau, de nos actions extérieures est tout aussi importante. Dans cette approche le repos et la méditation ont aussi leur place.

Pour ceux qui souhaitent plus d’information les travaux de bio-électronique de Louis Claude Vincent, Kervran, Kilian (photo kirlian), Tesla, Viktor Schauberger, Violet, Georges Lakhovsky, la caméra GDV du Professeur KOROTKOV, Stephane cardinaux.

« Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout ».

aurait dit Pasteur durant les derniers jours de sa vie, à son ami le Dr Renon

                Il aurait même ajouté : « C’est Claude qui a raison », en parlant de Claude Bernard ». (°)

 » Le ‘Microbisme’ est une doctrine fataliste monstrueuse qui suppose qu’à l’origine des choses,
Dieu aurait créé les germes des microbes destinés à nous rendre malades.  »
(Pr. Antoine Béchamp)

 

 

Agriculture naturelle